The Walking Dead FR
critique-the-walking-dead-saison-7-episode-1-the-day-will-come-when-you-wont-be

The Walking Dead (S07E01) : Notre critique !

Soyez avec vos proches et tenez-vous la main, préparez un bon repas. Dites-vous des choses gentilles entre vous et dites-vous que vous vous aimez avant de vous embarquer dans cet épisode. Tels étaient les mots d’Andrew Lincoln, à la fin de l’épisode rétrospectif des six premières saisons de The Walking Dead. Dès le départ, on était prévenu. Ce season premiere allait regorger de sang, de larmes et de sueur.

[ATTENTION SPOILERS]

On ne découvre pas immédiatement qui meurt. Ce serait trop facile sinon, et les producteurs veulent faire durer le suspense aussi longtemps que possible. Une attention plus que louable qui nourrit la tension et le stress grandissant qui nous noue le ventre.

Rick en prend plein la gueule, littéralement. Negan s’amuse et compte bien se faire respecter, quitte à imposer quelques petites frayeurs, qui prendront vie par la suite. Et nous aussi, à bien y penser, on était effrayé. Aussi terrorisé et impuissant que Rick. Priant intérieurement pour que ce passage à la fois tant attendu et redouté n’arrive pas. Certains fans, qui nous ont fait part de leurs différentes théories, ont espéré jusqu’au bout, jusqu’à se dire que Negan tuera un de ses propres hommes pour l’exemple. Mais aussi insouciant soit-il, même si ses hommes ne comptent pas des masses dans le cœur du grand méchant de cette saison, ce serait trop facile. Et cette saison n’est pas la pour nousfaciliter les choses, il faudra l’accepter.

twd_701_gp_0506_0072-rt-2040-0

Avant de parler de ces morts qui nous ont déchirées, revenons toutefois sur l’interprétation de Jeffrey Dean Morgan en Negan. On l’attendait, cet épisode, on avait envie de voir ce que Negan avait vraiment dans le pantalon. Bien sûr, dans le final de la saison 6, l’acteur avait su laisser une bonne impression, et ce en moins de 10 minutes d’apparition à l’écran.  Alors, pendant 45 minutes, on doit dire qu’on est scié. Le choix de l’acteur est parfait, il est difficile de dire le contraire. Evidemment, les fans ultimes des comics pourront toujours trouver quelque chose à redire, ne serait-ce que cette barbe que Negan porte dans la série. Mais d’une manière générale, il en impose Negan. Jeffrey Dean Morgan nous livre une interprétation à nous en faire froid dans le dos. Certes, le grand méchant jure moins que dans les comics. Mais Negan n’a pas besoin de ça pour nous foutre les jetons, et son rire glaçant suffit à nous faire hérisser les poils. En fait, il y a cette classe, ce charisme indéniable qui ressort de l’acteur, qui s’est fait rapidement sa place au sein du casting de notre série préférée. Et c’est ça qui se dégage fortement de cet épisode, ce naturel certain que l’acteur a à interpréter Negan. On sent que c’est l’éclate pour l’acteur d’avoir eu ce rôle, au même titre que c’est l’éclate pour Negan de se servir de Lucille. Et on peut, que dis-je, on doit le dire : on aime ça et on en redemande !

twd_701_gp_0502_0398-rt-gn

Evidemment, on doute que Rick en redemande de son côté. Quel choc ça a été de voir notre leader aussi impuissant face à un tel homme que Negan. Humilié, à plusieurs reprises, et ce malgré sa petite tentative de faire face à Negan, Rick Grimes n’est plus. Rick Grimes n’est plus le shériff, le leader qui savait prendre les bonnes décisions pour son groupe. Il a merdé et il le sait. C’est le terminus inversé. Quand Gareth a voulu s’attaquer au groupe de Rick, il en a payé le prix cher. Maintenant c’est au tour de Rick et de ses amis de réaliser leur erreur. Et si vous avez eu la chance de ne pas être spoilé, il y a fort à parier que vous avez été entièrement choqué par ce double-meurtre perpétré par Negan et sa célèbre batte. La fin de la saison 6 nous laissait quelques indices sur les victimes potentielles de Negan. On savait que ce serait quelqu’un de suffisamment costaud pour se relever après un coup de batte dans le crane, et on se doutait fortement que ce ne serait ni Rick ni Carl qui y passeraient après une menace proférée par le chef des Sauveurs. On pouvait donc possiblement éliminer quelques noms et en proposer certains. Et ces derniers temps, les rumeurs se faisaient de plus en plus entendre : Abraham allait y passer, suivi d’une autre personne, Glenn. Malheureusement pour nous, ces rumeurs et spoilers se sont révélés vrais. Mais ça ne change pas qu’en un sens, ce fut un moment relativement jouissif et impressionnant.

twd_701_gp_0506_0019-rt

Abraham y passe donc le premier sans se départir de sa répartie légendaire. Tel l’homme et le soldat fier qu’il est, il crachera à la gueule de Negan un joli « Suce ma queue » qui laissera une certaine impression au nouveau chef de nos survivants préférés. Intérieurement, et ne dites pas le contraire, il est certain qu’on a tous applaudit cette phrase d’Abraham, qui meurt de façon certes horrible mais avec l’honneur qu’il lui incombe. Pour autant, il est difficile de qualifier ce meurtre d’inattendu : on s’attendait à ce qu’Abraham y passe, mais surtout, malgré sa présence multipliée dans les derniers épisodes de la série, on s’est quand même beaucoup moins attaché à lui qu’à d’autres personnages. Comme Glenn par exemple. Et oui, vous l’aurez compris, si les producteurs voulaient marquer le coup, il fallait qu’une autre personne y passe, qu’un personnage beaucoup plus important et aimé des fans meurt. Et c’est presque ridicule, la façon dont ce deuxième meurtre se déroule.

walking_dead_s7glenn

C’est vrai quoi, ce n’est pas comme si Negan avait prévenu que si quelqu’un réagissait, un autre exemple allait suivre. Et pourtant, le tant aimé Daryl merde, mais alors royalement. Il tente une attaque contre Negan alors même qu’il tient à peine debout. Et c’est le drame. Pour la seconde fois. Negan rigole doucement et assène en plein milieu de son speech un coup de Lucille dans la tête de Glenn. PAF ! Comme ça. Ni vu ni connu. Ah oui, Negan aurait été excellent dans un spectacle. C’est entièrement un one-man show qu’il nous a livré pendant ces 45 minutes. Pour autant, il n’a pas toujours besoin d’être dramatique ou en pleine exagération pour tuer des gens, comme le montre cette seconde mort. A ce moment, pas besoin de choisir, de réciter un petit am stram gram pendant de longues minutes, de placer des longs silences pour faire monter la tension. Non, là, il y va direct, parce que le premier exemple n’est pas passé, et qu’il est temps de vraiment gueuler un bon coup.

Deux morts horribles, comme si une ne suffisait pas. Les producteurs voulaient vraiment nous faire mourir d’une crise cardiaque. L’épisode en soit, n’est pas d’une violence inouïe. Mais des scènes bien placées, qui durent à peine quelques secondes le temps d’apercevoir les cervelles de nos deux victimes, suffisent à nous horrifier. Sans compter ce passage mythique dans le comic où Glenn se redresse après le premier coup de batte et essaye de dire quelque chose, alors même qu’il a la moitié du crâne enfoncé. Bien qu’horriblement déchirant, ce passage fut des plus appréciables. On reprochait aux producteurs de ne pas prendre assez de risques, de trop vouloir s’écarter de la BD ? Très bien, qu’il en soit ainsi, vous verrez que ça ne rigole pas dans l’univers de The Walking Dead.

walking_dead_happy_end

Au final, cet épisode a misé sur une tension grandissante jusqu’à la révélation des deux victimes, en passant par la mise à mal de Rick et Daryl. Et le pire, c’est ce faux happy end dont tout le monde rêvait secrètement : tout le monde réunit autour d’un bon repas, Glenn avec son enfant sur les genoux lançant un dernier regard à Abraham. Tout le monde était heureux. Mais c’est une fin qui n’arrivera jamais dans The Walking Dead. Mettez-vous ça dans le crane, car le message est clair : nos protagonistes vont souffrir, comme toujours. Et quand on a l’espoir que tout finira par s’arranger, alors un drame survient.

Un jour viendra où vous ne serez plus reconnaissant d’être en vie.

Etudiante en licence pro Librairie à Toulouse après un DUT Métiers du Livre à Dijon, Julie est une véritable passionnée des séries TV. D’abord chroniqueuse et critique de séries spécialisée Marvel et DC, Julie est traductrice pour la communauté #TWDFrance et partage depuis peu ses reviews sur la série.

Vous pouvez également lire...


The Walking Dead (S07E06) : Notre critique ! Negan, Ezekiel, Rick, Daryl, Dwight… ce n’est pas la testostérone qui manque dans The Walking Dead. Et si parfois, la série fait un arrêt sur quelques...
The Walking Dead (S07E05) : Notre critique ! De l’amour, de l’émotion, de la nostalgie… Go Getters, c’est l’histoire d’une force, de douceur après la terreur inspirée par Negan. Parce qu’il faut ...
The Walking Dead (S07E04) : Notre critique ! On a visité le Royaume, le Sanctuaire… On a fait connaissance avec de nouveaux protagonistes, certains plus charmants que d’autres. On a même eu l’occ...
The Walking Dead (S07E03) : Notre critique ! The Cell, The Well… Des titres d’épisodes très similaires avec une ligne conductrice encore une fois très proche. Alors que nous nous revoyons cette f...

3 reflexions sur “The Walking Dead (S07E01) : Notre critique !

  1. cuvelier

    Magnifique commencement de la saison acteurs sublime mais triste pour la mort de glen qui etait fabuleux bisous a tout les acteurs de cette serie dont je suis fan mes fils mon initié lol j ai 60 ans et j adore une fan pour la suite

  2. Jenbach

    Comment j’ai la rage contre Negan, je l’aurais en face de moi dans la serie, je lui baiserais les pieds grave lol, non je ferais tous pour le buter cet enfoiré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *