The Walking Dead FR
the-walking-dead-saison-7-episode-3-the-cell-critique

The Walking Dead (S07E03) : Notre critique !

The Cell, The Well… Des titres d’épisodes très similaires avec une ligne conductrice encore une fois très proche. Alors que nous nous revoyons cette fois-ci en train de faire la connaissance d’Ezekiel et de son charmant animal de compagnie, Shiva, survient dans notre vision paradisiaque un homme presque similaire au diable : Negan est de retour et paré pour infliger de nouvelles souffrances.

[ATTENTION SPOILERS]

La promo de The Cell nous avait prévenus : on allait enfin avoir des nouvelles de Daryl. Et si ça ravissait certains fans, pour l’occasion, on doit dire que ça nous a surtout horrifiés. Le traitement offert à Daryl est loin de la douce guérison proposée à Carol, guérison qui résultait presque sur un rancard. Ici le rancard, il n’entrera pas dans les chroniques du plus beau rendez-vous de l’univers : les retrouvailles entre Dwight et Daryl se font dans le noir et la haine la plus extrême. Quoique le mot haine n’est pas bien choisi : on jurerait presque qu’il y a une entente cordiale entre les deux hommes, une fois la colère passée.

cell

Dwight, vous vous en souvenez sûrement : le gentil blondinet, accompagné de sa copine et de la soeur de cette dernière, qui fuyait un mystérieux groupe et qui a croisé la route de Daryl. Dans sa grande bonté, ce dernier avait décidé de les aider avant que Dwight et Sherry ne se retournent contre lui et ne lui vole toutes ses affaires. The Cell fait donc en quelque sorte suite à cette introduction du personnage puisque il complète les informations sur Dwight, ou D, comme se plait à l’appeler Negan. Et Dwight, il n’est pas si méchant, il est même humain, et on ne peut pas en dire autant de tout le monde. Comment haïr quelqu’un qui a fait ce qu’il avait à faire pour protéger sa femme ? Sherry, qu’on aperçoit brièvement dans cet épisode, s’est retrouvée forcée de marier Negan tandis que D se faisait brûler la moitié du visage, en guise de remboursement de leurs dettes après leur fuite de la saison dernière. Si cette explication d’histoire pardonne difficilement le fait que Dwight ait achevée Denise d’un coup de flèche (petite pensée pour Tara qui ne sait pas encore qu’elle a perdu sa compagne), elle permet de mieux cerner le personnage et plus encore, de le comprendre voire de l’apprécier. Pendant ces 40 minutes, les fans que nous sommes ont ainsi pu réaliser que chaque personnage, quel qu’il soit, était beaucoup plus profond qu’il ne le laissait paraître. Et si on commence à être habitué avec ce procédé depuis le lancement de la série, on doit bien reconnaître que d’apprendre le passé de Dwight et ses mésaventures était nécessaire à l’introduction du personnage depuis la saison 6. On sent que la révolution est proche pour D, qui désapprouve les actions de Negan. Au fond, il essaye même d’aider Daryl, bien que ce dernier ne se laisse pas faire.

vdm

Daryl, quant à lui, c’était le retour le plus attendu de la série depuis son emprisonnement à la fin du season premiere. On sait que beaucoup de fans ont détesté l’épisode dernier pour son absence, mais pourtant, The Well a rempli sa part en calmant les envies sanguinaires des showrunners de la série et en jouant sur le suspens pour le devenir de Daryl. Suspens d’ailleurs bien présent tout le long de ces 40 minutes puisqu’on n’aura eu de cesse de crier mentalement à Daryl soit de ne pas se laisser faire soit d’accepter l’offre de Negan. Ça et aussi le fait d’hurler à notre écran de faire cesser cette fichue musique qui hante désormais nos cauchemars. Alors la musique plus la tête de Negan et Lucille, merci bien, les nuits complètes ce n’est pas pour maintenant. The Cell, en tout cas, porte bien son nom : la prison, soit la majeure partie du temps où on aura aperçu Daryl pendant cet épisode. Soumis à une torture aussi bien psychologique que physique à un certain moment, Daryl est dans un état pitoyable. Pour autant, le personnage reste fidèle à lui-même, et au bout du compte, ça n’a rien de bien surprenant. Les scénaristes décrivent Daryl tel que les fans l’aiment, et ne semblent pas décidés à le changer, à le faire évoluer dans une direction différente pour le moment. The Cell tranche avec The Well puisque tandis que l’un de nos survivants est maltraité à souhait, deux autres de notre groupe préféré ont la possibilité d’établir une petite vie tranquille, (presque)hors de tout souci.

mordsmoi

Si cet épisode fait la joie de la plupart des fans pour le retour de Daryl à l’écran, en ce qui nous concerne, nous sommes mitigés. L’avantage de The Well, c’était l’introduction de personnages jamais vus, dans le sens au comportement inattendu dans une situation d’apocalypse. Toute la force de l’épisode reposait sur cette nouveauté presque ahurissante. Tandis que pour The Cell, on n’assiste à rien de plus qu’à un rapport de force de la part de Negan sur ses serviteurs, qui lui vouent un véritable culte. Et en soit, c’est assez ridicule. Ils sont des dizaines contre un seul homme, tous visiblement terrorisés par ce que la batte de Negan pourrait faire comme effet sur leurs crânes. Mais à tous contre un, on ne doute pas que le grand méchant loup finirait par être doux comme un agneau.  Une incompréhension totale nous surprend alors, vaguement justifiée dans l’épisode par un Dwight se contentant de dire qu’il ne reste rien d’autres dans ce monde. Vraiment ? Si Dwight et compagnie auraient cherché une autre issue, n’auraient-ils pas trouvé un meilleur groupe, de l’espoir à nouveau ? Au lieu de ça, ils vivent tous dans la peur de se faire démonter le crâne.

poto

En parallèle, Negan se manifeste un peu plus dans cet épisode. Toujours aussi bien incarné par Jeffrey Dean Morgan, il apparaît comme toujours aussi cruel et sans cœur. Pourtant, les fans de comics le savent, le personnage a une histoire. Tout n’a pas été que violence. On aurait donc pu s’attendre à en savoir plus sur les origines d’un tel phénomène, mais il n’en est rien. Nous n’avons rien à se mettre sous la dent tandis qu’au détour d’un monologue du chef des Sauveurs on apprend l’histoire de Dwight. Un choix scénaristique assez faible et étonnant, qui contraste avec The Well qui avait pourtant admirablement et sans se forcer expliqué l’histoire d’Ezekiel. Ici, il nous manque encore quelques explications, comme pourquoi Negan choisit-il aux « traitres » de les laisser pourrir en zombies. Une faiblesse d’épisode qu’on regrette donc, mais qui ne nous a, on vous rassure, pas empêché d’apprécier ces 40 minutes, montrant enfin à l’écran le fonctionnement du groupe de Negan.

CONCLUSION

escape

Au final, à l’inverse de The Well qui misait tout sur une ambiance joyeuse et presque délirante, The Cell reprend plus où moins les ingrédients du season premiere, en oeuvrant sur une atmosphère sombre, froide et dangereuse. Daryl ayant de plus refusé l’offre de Negan, on sent ce dernier pas content qui risque de vouloir faire une nouvelle démonstration de force.

Who are you ? I’m Negan !

Etudiante en licence pro Librairie à Toulouse après un DUT Métiers du Livre à Dijon, Julie est une véritable passionnée des séries TV. D’abord chroniqueuse et critique de séries spécialisée Marvel et DC, Julie est traductrice pour la communauté #TWDFrance et partage depuis peu ses reviews sur la série.

Vous pouvez également lire...


The Walking Dead (S07E06) : Notre critique ! Negan, Ezekiel, Rick, Daryl, Dwight… ce n’est pas la testostérone qui manque dans The Walking Dead. Et si parfois, la série fait un arrêt sur quelques...
The Walking Dead (S07E05) : Notre critique ! De l’amour, de l’émotion, de la nostalgie… Go Getters, c’est l’histoire d’une force, de douceur après la terreur inspirée par Negan. Parce qu’il faut ...
The Walking Dead (S07E04) : Notre critique ! On a visité le Royaume, le Sanctuaire… On a fait connaissance avec de nouveaux protagonistes, certains plus charmants que d’autres. On a même eu l’occ...
The Walking Dead (S07E02) : Notre critique ! Des crânes défoncés, une batte ensanglantée, des visages mortifiés dont les traits peignent une horreur nouvelle, des bouts de cervelles sur le sol et...

2 reflexions sur “The Walking Dead (S07E03) : Notre critique !

  1. Céline

    Le jeu de Norman Reedus est franchement exceptionnel, je ne comprends toujours pas pourquoi lui et Lincoln n’obtiennent pas d’Emmy ou autres… Pour moi, ce sont clairement eux deux qui « portent la série à bout de bras ».
    Les gens qui ne veulent que du sang et se plaignent d’épisode comme « The Well » n’ont je pense pas bien compris la série.
    Quant au passé de Negan, c’est quasiment sûr que les showrunners vont en faire un épisode, en tout cas, JD Morgan est pour comme il l’a dit dans une interview.

  2. Jose

    Les ailes d’ange dans le dos du blouson de Daryl et à présent de Dwight sur la dernière image ne serait ce pas les cicatrices contrôlées par le Dr des Saviors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *