The Walking Dead FR
the-walking-dead-saison-7-episode-6-swear-critique

The Walking Dead (S07E06) : Notre critique !

Negan, Ezekiel, Rick, Daryl, Dwight… ce n’est pas la testostérone qui manque dans The Walking Dead. Et si parfois, la série fait un arrêt sur quelques personnages féminins, on en aurait quand même presque oublié que les femmes, personnages principaux ou secondaires, ont aussi leurs histoires à vivre et qu’elles aussi elles sont capables (ou pas) de faire face aux Sauveurs. Avec Swear, on entame pour la première fois un long épisode de 50 minutes entièrement dédié à un seul personnage féminin : Tara. Et cette petite ne cesse de nous impressionner.

[ATTENTION SPOILERS]

Pfiou. Tara. On l’aurait presque oublié celle-là, que vous vous dites. Et bien oui, en effet, avec toute cette histoire de groupes ennemis et de visites chez de nouvelles communautés, effectivement on ne pense plus que Heath et Tara sont perdus quelque part en mission de ravitaillement. On ne pense plus non plus que ni l’un ni l’autre n’est au courant de la soumission d’Alexandria. Que Tara ne sait pas que sa petite amie est morte, merci Dwight. De même pour Abraham, pour Glenn. Pardon. J’arrête d’enfoncer le couteau dans la plaie. Mais promis juré, « Swear » bien qu’il reprenne un rythme ralenti auquel s’habituent les fans, a le mérite de mettre en avant une histoire bien construite, qui en vaut le détour. Et ce même si on s’éloigne de l’intrigue principale de la saison 7.

Tout commence avec Heath et Tara, qui semblent en désaccord. On sait tous que Heath n’a pas beaucoup apprécié la façon dont Rick traitait les Alexandriens la saison dernière. Alors quand il annonce qu’il a compris que c’était chacun pour soi maintenant, on est un peu frustré. D’autant plus quand quelques minutes plus tard, nos deux compagnons se retrouvent dans une merde pas possible et que soudainement Heath disparait du champ de vision de Tara. C’est donc ça ? Il s’est dit qu’il allait se la jouer loup solitaire à son tour ? Abandonner Tara, qui reste encore une des âmes charitables, foncièrement généreuses et contaminées par l’espoir ? Mais qu’on se rassure tout de suite, les apparences ne sont pas ce qu’elles sont. Ainsi, Swear va reprendre un procédé de plus en plus commun dans la série depuis la prise de pouvoir de Rick sur Alexandria : les flashbacks. Tout comme le season premiere, on découvrira réellement ce qu’il s’est passé, ce qui a mené à la séparation de Heath et Tara tout au long de scènes brèves et entrecoupées jusqu’à la dernière minute de l’épisode. Un procédé qui marche bien, loin de nous lasser, ces flashbacks se font désirer sans gâcher notre plaisir et/ou envie de suivre en parallèle Tara, qui se remet sur pieds.

De ce fait, alors qu’on attend patiemment de comprendre où est passé Heath, Tara vogue jusqu’à une sorte de plage, de baie, de peu importe puisque je suis nulle en géographie, la tête dans l’eau. Moins glamour que ce qu’on pourrait imaginer, une belle jeune femme lui sauve la vie alors qu’une gamine a envie de défoncer le crâne de Tara. Pardon, mauvais verbe : de transpercer le crâne de Tara. Si on craint que Carl devienne un serial killer à son âge, qu’on se taise tout de suite. On a trouvé quelqu’un à son niveau, le borgne peut aller se rhabiller. Passons. Tout ceci mène Tara sur les traces d’une nouvelle communauté. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cette dernière est originale, et unique : elle n’est uniquement composée de femmes. Alors forcément, la première fois qu’on voit ça, on se dit : Waouh, super organisées les nanas. Oui, et aussi super tueuses aussi. A peine Tara montre t-elle sa tête qu’elle se fait chasser à coups de balles pleines de plomb. Finalement, parce que ce ne serait pas drôle et franchement pas utile de la tuer maintenant, Tara est simplement faite prisonnière. Et à mesure qu’on en apprend plus sur la communauté, on se dit que c’est le havre idéal dans lequel Tara ferait mieux de se réfugier plutôt que de vouloir retourner à Alexandria pour apprendre la mort de sa compagne à qui elle n’a pas pu lui dire « je t’aime » comme elle l’aurait voulu.

swear3

Swear, malgré ses quelques longueurs, possède cette qualité qu’on ne pouvait pas forcément attribuer aux autres épisodes de la série depuis ce début de saison 7 : une construction logique, qui tient le spectateur en haleine sans miser sur des scènes de carnage inutile ou sur des découvertes avec des BO discutables de nouvelles communautés. Pas besoin d’un mec en veste en cuir avec une batte au nom peu charmeur, pas besoin d’un gardien de zoo avec un tigre en guise d’animal de compagnie, pas besoin de torturer psychologiquement Daryl : ici, on a juste Tara, qui essaie de survivre, qui essaie d’insuffler un peu de bons sens et d’espoir à ces femmes qu’on n’avait jamais vu auparavant. Et le pire, c’est qu’on veut y croire à son discours, même si on sait d’avance que c’est peine perdue pour allier Alexandria à ce groupe de gentilles mesdames pas du tout hostiles à la présence d’inconnus autour de leur camp.

beatrice

Malheureusement, l’ombre des Sauveurs plane partout (vraiment, comment Alexandria a pu échapper à Negan aussi longtemps ?) et c’est suffisamment compréhensif pour ne pas tenir rigueur à ces femmes de vouloir achever Tara. Après tout, comme l’a dit Beatrice : elle n’a plus personne à retrouver, du moins elle ne pourra plus revoir Denise. Néanmoins, Cyndy, celle qui a sauvé Tara, a la présence d’esprit de rappeler ce qu’on aurait aimé dire à Rick il fut un temps : il n’y aucune obligation à tuer les autres. En tuant les hommes de Negan, le groupe de Rick s’est précipité dans un gouffre sans fond. Un gouffre dont ces mêmes femmes ont du mal à réchapper, hantées par leurs pertes et leurs craintes d’être retrouvées par les Sauveurs.

CONCLUSION

swear6

Au final, cet épisode, bien que n’apportant sensiblement pas grand-chose à l’intrigue en elle-même, apporte une bouffée de fraîcheur et aussi de bons sens. Et ça manque dans ce nouveau-monde, ça manque. Alors Swear, c’est un épisode savamment construit qui apporte plutôt sur le plan émotionnel et personnel que sur la saison 7.

You Had The Choice.

Etudiante en licence pro Librairie à Toulouse après un DUT Métiers du Livre à Dijon, Julie est une véritable passionnée des séries TV. D’abord chroniqueuse et critique de séries spécialisée Marvel et DC, Julie est traductrice pour la communauté #TWDFrance et partage depuis peu ses reviews sur la série.

Vous pouvez également lire...


The Walking Dead (S07E07) : Notre critique ! Après l’arrivée de Negan dans cette septième saison de The Walking Dead, on commençait à croire que la série allait finir par s’engouffrer dans des ch...
The Walking Dead (S07E05) : Notre critique ! De l’amour, de l’émotion, de la nostalgie… Go Getters, c’est l’histoire d’une force, de douceur après la terreur inspirée par Negan. Parce qu’il faut ...
The Walking Dead (S07E04) : Notre critique ! On a visité le Royaume, le Sanctuaire… On a fait connaissance avec de nouveaux protagonistes, certains plus charmants que d’autres. On a même eu l’occ...
The Walking Dead (S07E03) : Notre critique ! The Cell, The Well… Des titres d’épisodes très similaires avec une ligne conductrice encore une fois très proche. Alors que nous nous revoyons cette f...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *